Exigences mécaniques : classes de résistance

Résistances courantes

Les ciments sont répartis en trois classes de résistance 32,5 – 42,5 – 52,5 définies par la valeur de la résistance du ciment. Cette résistance du ciment  correspond à la résistance mécanique à la compression mesurée à 28 jours conformément à la norme EN 196-1 et exprimée en MPa (1 MPa = 1 N/mm2 = 10 bars). Elle est mesurée sur éprouvettes de mortier normal.

Pour les ciments de classe de résistance 32,5 et 42,5 une valeur maximale de la résistance à 28 jours est fixée.

Résistances à court terme

La résistance à court terme correspond à la résistance à la compression déterminée conformément à la norme EN 196-1 à 2 jours ou à 7 jours.

Pour chaque classe de résistance courante, trois classes de résistance à court terme sont définies, une classe avec résistance à court terme ordinaire (indiquée par la lettre N) et une classe avec résistance à court terme élevée (indiquée par la lettre R) et une classe de faible résistance à court terme (indiquée par la lettre L).

Nota : La classe L concerne uniquement les CEM III.

Classe de resistance des ciments courants

Exigences physiques

Les ciments doivent satisfaire à diverses exigences physiques telles que :

  • le temps de début de prise
  • la stabilité ou expansion

dont les valeurs à respecter sont fonction des classes de résistance du ciment.

Temps de début de prise

Le début de prise est déterminé par l'instant où l'aiguille de Vicat – aiguille de 1mm2 de section pesant 300 g – ne s'enfonce plus jusqu'au fond d'une pastille de pâte pure de ciment. Les modalités de l'essai font l'objet de la norme EN 196-3. Suivant les types de ciment, le temps de début de prise doit être supérieur à 45, 60 ou 75 minutes.

Stabilité ou expansion

L'expansion se mesure suivant un essai normalisé (norme EN 196-3) avec les aiguilles de Le Chatelier. Il permet de s'assurer de la stabilité du ciment. L'expansion ne doit pas être supérieure à 10 mm sur pâte pure pour tous les ciments.

Temps de debut de prise et stabilité des ciments

Chaleur d’hydratation

La chaleur d’hydratation du ciment doit être inférieure à 270 J/g

(Norme EN 196-8 à 7 jours ou EN 196-9 à 41 heures)

Nota : les ciments à faible chaleur d’hydratation sont notés LH.

Exigences chimiques

Les exigences chimiques sur les ciments sont définies en termes de valeurs caractéristiques.

Elles concernent en particulier :

  • La perte au feu : < 5 %    (EN 196-2)
  • Le résidu soluble : < 5    (EN 196-2)
  • La teneur en ions sulfate (SO32-) : ≤ 3.5 % ou 4 % selon la classe de résistance   (EN 196-2)
  • La teneur en ions chlorure (Cl-) : ≤ 0,10 %  (EN 196-2)
  • La pouzzonalité  (EN 196-5)


0 commentaires
Voir aussi
  • 15/10/2021
    Invitation
    Liants hydrauliques, chaux et monde bas carbone : RV le 20/10 à 14h au Congrès SIM 2021
    Le 70ème Congrès des industries extractives - mines, carrières, recyclages, minéraux industriels - organisé par la Société de l'Industrie Minérale (SIM) se tiendra au Grand Palais des Expositions de Lille du 20 au 22 octobre. A cette occasion, la filière béton sera présente au travers de l'atelier n°2, le mercredi 20 octobre, intitulé : "Contribution et adaptation des liants hydrauliques et des chaux à un monde bas carbone".
  • 10/04/2018
    ciment
    Ciments et nanoparticules
    Sujet présenté lors des Entretiens de l’ATILH en 2018 sur la Réglementation sanitaire et environnementale s'appliquant aux ciments, la question « Les ciments contiennent-ils des nanomatériaux ? » a fait ensuite l’objet d’une publication plus élaborée dans la collection Décryptage.