Le projet d’assainissement d’une infrastructure routière, autoroutière ou ferroviaire est conçu pour :

  • maintenir la continuité des écoulements naturels et superficiels des bassins versants interceptés par le projet ;
  • collecter et évacuer les eaux superficielles issues de la plate-forme (infrastructures et accotements) ;
  • lutter contre les pollutions chroniques et accidentelles d’origine routière ou ferroviaire, transportée par les eaux de ruissellement : stockage puis traitement des eaux polluées ;

Les enjeux de son aménagement sont :

  • d’intégrer durablement l’infrastructure dans son environnement
  • de limiter son impact sur l’environnement, la ressource en eau et la biodiversité
  • d’assurer une transparence hydraulique en rétablissant  les passages hydrauliques
  • de lutter contre les éventuelles pollutions chroniques et accidentelles en piégeant les polluants dus au lessivage des infrastructures par les pluies
  • de protéger les milieux naturels et les nappes phréatiques
  • de préserver les milieux aquatiques et de satisfaire les objectifs de qualité piscicole des cours d’eau
  • de protéger les nappes phréatiques et  les périmètres de protection des captages d’eaux potables
  • de sauvegarder les continuités écologiques en permettant en particulier le passage de la faune.

 



0 commentaires
Voir aussi
  • 01/07/2005
    Solution béton
    Les architectures de l'eau
    De tout temps, l’approvisionnement en eau a nécessité la construction d’ouvrages d’art.aujourd’hui devenue un enjeu majeur, la ressource suscite la construction de châteaux d’eau et d’usines de retraitement ou de stations d’épuration pour stocker, distribuer puis assainir le liquide. Ces ouvrages qui appartiennent aux domaines de la science hydraulique et de la technique façonnent la forme du paysage. Sous l’impulsion de maîtres d’ouvrage soucieux de l’impact de tels programmes sur l’environnement, ils tendent à sortir du monde des ingénieurs pour devenir œuvres d’architectes.