Résumé 

Tout au long de leur cycle de vie (20 ans en moyenne), les chaussées vieillissent et se dégradent, pour conduire progressivement à une diminution importante du niveau de service rendu aux usagers, particulièrement sur le plan du confort et de la sécurité. Ce vieillissement se traduit par l’apparition de désordres de surface, révélateurs de faiblesses structurelles.

Sommaire

  1. Introduction 4
  2. Préservation du patrimoine routier : enjeux et perspectives
  3. Présentation de la technique 6 Une solution tout terrain 8
  4. Carnet de route 10
  5. Les étapes Avantages et retours d’expériences 12
  6. Pour une conduite éco-responsable 14
  7. Performance et durabilité 16
  8. Économie et préservation des sites Conclusion 18
  9. L’essentiel


0 commentaires
Voir aussi
  • 06/09/2021
    Réau

    Déviation de Gimont : une couche de forme traitée au LHR

    Avant-dernier tronçon du vaste chantier d’aménagement de la RN124 et l’un des plus grands chantiers de terrassement de France en 2020, la déviation de la commune de Gimont a fait massivement appel à la technique de traitement des sols en place pour réaliser les remblais, renforcer l’arase et confectionner la couche de forme. Confié à l’entreprise Roger Martin, le projet a mis en œuvre des solutions hors normes pour s’adapter à la nature des sols. Parmi celles-ci, la réalisation d’une couche de forme traitée au liant hydraulique routier (LHR) qui a nécessité 10 000 tonnes de Rolac Premier Lafarge.