Résumé 

Tout au long de leur cycle de vie (20 ans en moyenne), les chaussées vieillissent et se dégradent, pour conduire progressivement à une diminution importante du niveau de service rendu aux usagers, particulièrement sur le plan du confort et de la sécurité. Ce vieillissement se traduit par l’apparition de désordres de surface, révélateurs de faiblesses structurelles.

Sommaire

  1. Introduction 4
  2. Préservation du patrimoine routier : enjeux et perspectives
  3. Présentation de la technique 6 Une solution tout terrain 8
  4. Carnet de route 10
  5. Les étapes Avantages et retours d’expériences 12
  6. Pour une conduite éco-responsable 14
  7. Performance et durabilité 16
  8. Économie et préservation des sites Conclusion 18
  9. L’essentiel


0 commentaires
Voir aussi
  • 01/03/2017
    Marne
    Réhabilitation de la RD1 : un retraitement en place à large spectre
    Comment réhabiliter une voie départementale dégradée en divers endroits et polluée par la présence d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), sans nuire à l’environnement ni interrompre la circulation automobile quotidienne ? Réponse idéale à ce problème complexe sur la RD1, dans la Marne, avec Eiffage et son procédé Recyclean® : un retraitement en place à froid au liant hydraulique routier, précis, parfaitement séquencé, économique et écologique !
  • 14/06/2021
    Réau

    Une plate-forme support de chaussée innovante

    Implanté le long de l’autoroute A5, à Réau, au nord de Melun (Seine-et-Marne), le parc d’activités de l’A5-Sénart est promis à un bel avenir. Pour renforcer sa voirie de liaison, l’établissement public d’aménagement Sénart (EPA Sénart), maître d’ouvrage, a choisi, sur proposition du bureau d’études Ségic Ingénierie, la solution du traitement de sol au liant hydraulique routier (LHR), couplée avec un recyclage des matériaux pour réaliser les travaux de terrassement de la liaison Réau-Ourdy. Un chantier d’avenir, écologiquement exemplaire, réalisé par l’entreprise Routes & chantiers modernes (RCM).