Consacrée à la construction hors norme, cette exposition immersive et numérique sensibilise le public aux prouesses techniques et aux savoir-faire développés par les ingénieurs, les architectes et les constructeurs. De la tour Burj Khalifa à Dubaï au viaduc de Millau, en passant par le projet de rénovation de la tour Montparnasse à Paris, chacun des édifices illustre une problématique d’ingénierie : résistance des matériaux et des structures, techniques des fondations, équilibre des forces et analyse des performances énergétiques… L’exposition permet ainsi aux visiteurs de comprendre les enjeux de la construction de ces ouvrages exceptionnels.

 

Cité des sciences et de l’industrie
30, avenue Corentin-Cariou
75019 Paris

Horaires :
Ouvert tous les jours,
sauf le lundi, de 10h à 18h,
et jusqu’à 19h le dimanche.

Information du public :
www.cite-sciences.fr



0 commentaires
Voir aussi
  • 04/08/2021
    Loges-en-Josas
    Campus innovation Paris d'Air Liquide
    L’atelier d’architecture Michel Rémon et Associés a conçu avec les futurs utilisateurs un édifice à haute performance énergétique, propice à l’innovation.
  • 10/02/2021
    REVUE
    Construction Moderne n°162
    Face aux évolutions des habitudes de lectorat et pour préserver les usages de notre communauté de lecteurs fidèles, notre rédaction a fait le choix de digitaliser Construction Moderne, tout en instaurant la publication papier annuelle d’une sélection d’articles, qui laisse à découvrir les multiples manières qu’a le béton de répondre aux exigences environnementales et sociétales.
  • 02/08/2021
    Moderne, contemporain, brut : l’art au creux de la main pour le LaM
    Seul musée en Europe à présenter simultanément les principales composantes de l’art des XXe et XXIe siècles, le Lille Métropole Musée d’art moderne – LaM – a été conçu dans les années 1970 par l’architecte Roland Simounet. Afin de le restructurer et d’y adjoindre une extension dédiée à l’art brut, un concours européen d’architectes a été lancé par la Métropole de Lille, dont la lauréate était Manuelle Gautrand. Son extension vient épouser l’arrière du musée historique et l’embrasse progressivement, telle cinq doigts ajustés à la pente qui viennent offrir les collections dans une main ouverte.