Formation professionnelle

L’industrie cimentière intègre des métiers en constante évolution, et favorise l’émergence de nouvelles compétences, voire de « nouveaux métiers » dans le domaine de l’Environnement et de la Qualité.

Des effectifs de plus en plus qualifiés

L'acquisition de compétences nouvelles et l'évolution des profils, mais aussi la gestion des compétences et la sécurisation des parcours professionnels, sont rendues possibles grâce à une politique de formation des acteurs de la branche active du personnel à différents niveaux :

Développer l’attractivité du secteur auprès des jeunes générations

Des partenariats pour la formation avec la filière construction et l'Education Nationale, une Fondation d’entreprise (Ecole Française du Béton) créée par plusieurs sociétés cimentières, a notamment pour objet de mieux faire connaître les métiers de la construction auprès des jeunes, de leur parents, des responsables de l’orientation et de la formation.

​​​L’alternance est très développée au sein de l’industrie cimentière, tant sur le cœur de métier que pour les fonctions support (4% des effectifs), par la voie du contrat de professionnalisation et du contrat d’apprentissage

Préserver les savoirs-faire et les compétences

Les dispositifs favorisant la coopération inter-générationnelle et permettant la transmission de savoirs sont généralisés dans les entreprises (tutorat, binômes, dispositifs adaptés de formation continue)

Veiller à l’adéquation entre emploi et formation

Des partenariats pour la formation avec la filière construction et l'Education Nationale sont mis en place.

Les partenaires sociaux de la branche de l’Industrie cimentière ont créé la Commission Paritaire Nationale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, qui a notamment pour mission d’étudier l’évolution de l’emploi dans la branche et d’encourager la sécurisation des parcours professionnels via des formations adaptées aux besoins en compétences.

Le SFIC participe activement aux instances décisionnaires d’OPCA 3+, OPCA compétent pour la branche de l’Industrie cimentière.

Investir dans la formation professionnelle continue et initiale

Les sociétés cimentières consacrent plus du double du seuil légal de contribution financière à la formation professionnelle continue, soit près de 9M€ pour l’ensemble de la branche.

Elles financent également les CFA orientés vers les métiers des matériaux de construction.



0 commentaires