Cet ouvrage relate le récit de la réalisation de l’École nationale supérieure d’architecture de Lyon (ENSAL). Elle a été conçue par les architectes Françoise-Hélène Jourda (1955-2015) et de Gilles Perraudin (1949), qui ont reçu le prix spécial du jury de l’Équerre d’argent en 1987 pour ce projet. Livrée en 1988, l’ENSAL se distingue comme l’une des constructions publiques les plus singulières des années 1980, véritable symbole du réinvestissement de l’État dans la formation des architectes. Pendant près d’une vingtaine d’années, les projets se multiplient dans l’agglomération lyonnaise avant que le choix de la localisation de la nouvelle École d’architecture ne se porte sur Vaulx-en-Velin, dans le cadre d’un rapprochement avec l’École nationale des travaux publics de l’État, construite en 1976, matérialisant sa longue complicité avec les grandes écoles publiques d’ingénieurs et qui marque le début d’une structuration des campus de ce qui deviendra l’Université de Lyon. Richement illustré ce livre est réalisé sous la direction de Philippe Dufieux professeur chercheur d’histoire de l’architecture à l’École nationale supérieure d’architecture de Lyon.



0 commentaires
Voir aussi
  • 06/02/2020
    Un air plus sain à l’extérieur qu’à l’intérieur
    Organisme chargé par les pouvoirs publics de mieux connaître la pollution intérieure, ses origines et ses dangers, travaillant en liaison étroite avec l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), l’Observatoire de la Qualité de l’air intérieur (OQAI) a mené entre 2003 et 2005 des mesures de qualité de l’air dans près de 600 résidences principales réparties sur 50 départements différents.
  • 01/09/2016
    Avord
    BA 702 : un hangar Freyssinet centenaire
     Le dernier rescapé des « hangars-voûtes » conçus par Freyssinet pour l’aviation militaire fête ses 100 ans en 2016. Reportage sur la base aérienne d’Avord.
  • 27/04/2021
    Les toitures-terrasses techniques
    Armoires de climatisation, centrales de traitement d’air, tours aéroréfrigérantes ou encore groupes électrogènes : les toitures-terrasses ont toujours été un lieu d’installation privilégié des équipements techniques du bâtiment, à commencer par ceux du génie climatique.