Plus que jamais l’industrie cimentière est au service des territoires pour valoriser les déchets dans une logique d’écologie territoriale. La réduction de 24 % des émissions en 2030 correspond à une baisse de plus de 2 millions de tonnes de CO2. Et l’étape d’après est engagée avec les travaux sur les technologies de rupture.

Décarbonation et construction béton

L’industrie cimentière se mobilise pour travailler avec l’ensemble des acteurs de la filière de la construction pour actionner les très nombreux leviers de réduction de l’empreinte carbone des bâtiments. Une baisse de plus du tiers du poids carbone de la partie en béton des ouvrages est atteignable d’ici 2030.

La construction bas carbone c’est une démarche de progrès, l’affaire de tous, qui doit profiter de la complémentarité des performances entre les matériaux, sans exclure, en jouant intelligemment sur la mixité des matériaux.

Le béton, matériau qui répond de manière optimale aux enjeux d’aujourd’hui

Atteindre la neutralité carbone de la construction en 2050, est une ambition structurante qui repose sur les efforts collectifs de l’ensemble des acteurs de la construction pour intégrer les points environnementaux à chaque étape de la vie des ouvrages, de la conception à la réhabilitation.

Découvrir les leviers de décarbonation

 

Art 5- Decarbonatation_beton_HD-7

FastCarb : Stocker du CO2 avec les granulats de béton recyclé

En France, sur de 200 millions de tonnes de déchets inertes produites par an par le secteur du bâtiment et des travaux publics, 17 millions de tonnes sont à base de béton uniquement. Trouver une utilité à ces derniers, tout en contribuant à réduire l’empreinte carbone du ciment, c’est l’objectif ambitieux que poursuit le projet FastCarb.
Essentiel 2020-chiffres 2019 - page schémas Valorisations du process

Valorisation matière et efficacité énergétique

L'industrie cimentière participe à l'effort collectif pour la préservation des ressources naturelles et le traitement des déchets. Certains déchets sélectionnées pour leur compatibilité avec le procédé cimentier sont valorisés en cimenterie en remplacement des combustibles fossiles : c'est la valorisation énergétique.
Schéma préchauffage prez process par EFB

Avec le précalcinateur, l’efficacité du four des cimenteries augmente et les émissions carbone diminuent !

Les cimenteries à voie sèche les plus modernes sont dotées de préchauffeurs à plusieurs étages et d’un précalcinateur. Alimenté en gaz de refroidissement recyclés et en combustibles alternatifs (déchets, biomasse...), cet ensemble permet d’entamer la combustion de la farine crue jusqu’à la calcination de celle-ci (40 % de la calcination effectuée) avant l’introduction dans le four.
Ill Cuisson tirée du la page Process EFB

Fours de cimenteries : en route vers la sobriété énergétique

L’industrie cimentière investit régulièrement dans l’amélioration de ses fours de production. L’enjeu est double. Il s’agit d’une part d’en optimiser la productivité, et d’autre part d’en améliorer l’efficacité énergétique. De l’étanchéité à l’air à la mise en œuvre de technologies innovantes en passant par la maintenance régulière des installations ou les projets de R&D, les pistes d’optimisation énergétiques sont nombreuses.

Réhabiliter ou comment réduire l’impact carbone en donnant une nouvelle vie aux bâtiments

Applicable dès 2022, la RE2020 a notamment pour objectif de calculer et diminuer l’impact carbone des bâtiments. Les premiers retours d’expérience démontrent indéniablement que l’approche matériau seule est insuffisante et que construire bas carbone n’est pas une question de matériau mais d’approche. Et qu’en fonction des objectifs visés, une réhabilitation, même lourde, pèse moins en émission carbone qu’une construction neuve.
photo.JPG

Durabilité des ouvrages

La principale qualité du béton c'est sa durabilité qui lui confère un cycle de vie très long et limite son impact environnemental.


Voir aussi
  • 22/05/2019
    ciment
    Conditionnement et expédition du ciment
    Grâce à un maillage territorial homogène des différents lieux de production de la filière ciment et béton (carrières, cimenteries, centrales à béton et usines de préfabrication) les distances entre les lieux de production et les chantiers sont très faibles. Cependant, les volumes transportés sont conséquents la réduction de l’empreinte due aux transports représente donc un enjeu non négligeable.
  • 28/10/2019
    beton
    L’impression 3D du béton, comment ça marche ?
    Pour imprimer une forme en béton tridimensionnel (3D), plusieurs techniques sont aujourd'hui en cours d'expérimentation. Un équipement spécifique et une formulation de béton particulière sont nécessaire. Point d'étape et perspectives.